1 Commentaires
Tel que promis, je vous reviens avec une bande dessinée québécoise destinée, cette fois-ci, aux 3 à 5 ans. Bien entendu, rien ne vous empêche de tenter le coup de présenter cette sympathique BD à un enfant un peu plus jeune ou encore un peu plus âgé puisque l'âge chronologique d'un enfant et son âge de lecteur ne sont pas toujours les mêmes.

Les éditions Comme des géants nous propose Mimose et Sam: Basilic en panique! de Cathon.


Dans cette histoire, les deux compagnons viennent en aide à Basile le Basilic qui est complètement dévasté. Le pauvre se fait grignoter une petite feuille à chaque soir sans que personne ne s'en aperçoive. Mimose, une jeune jardinière qui prend soin des lieux et Sam, un petit panda, seront mis au défi de trouver qui ose ainsi brouter en catimini l'élégant Basile. Pour ce faire, ils se promèneront à travers les hautes herbes du jardin pour interroger petits et grands insectes.

Bien que cet ouvrage ne se veut pas, de prime abord, une référence en sciences naturelles, la jolie BD est riche d'un vocabulaire maraîcher et entomologique, si je puis me permettre, et je la verrais très bien accompagner une visite au jardin ou un atelier de plantation.

L'univers graphique de cette BD est léger, appétissant et instructif par moment. Bien que la BD ne soit pas un genre simple à décoder pour un jeune enfant, ce titre nous permet une incursion en douceur vers le 9e art. Certains dessins pleines pages laissent tout le temps aux enfants de ne se concentrer que sur une image à la fois, tandis qu'à certains moments dans l'histoire, l'auteure-illustratrice nous présente des planches de deux à quatre cases.

On termine la BD en espérant retrouver Mimose et Sam dans un prochain épisode.  Qui sait..?


0 Commentaires
À Montréal, le mois de mai est consacré à la bande dessinée. Cette initiative des bibliothèques de Montréal  nous permet de profiter à chaque année de plusieurs activités reliées au 9e art. Pour connaître la programmation, je vous invite à cliquer sur ce lienhttp://www.fbdm-montreal.ca/programmation/mai-mois-de-la-bd/

Je vous ai déjà parlé dans ce blog de ma lune de miel prolongée avec la BD. Pour ce faire, je vous proposerai tout au long du mois de mai, quelques coups de cœur jeunesse.

J'amorce ce mois "SPÉCIAL" avec Monsieur Colibri, une petite BD à mi-chemin entre le livre illustré et la BD, de la collection Mamut & Wistiti. Cette collection s'adresse aux premiers lecteurs et amènent ces derniers vers le monde des mots avec beaucoup de finesse et d'originalité.
Monsieur Colibri décide de s'installer dans un petit oasis vert et luxuriant, à l'abris de l'aridité du désert. Dès lors, il attire l'attention des autres habitants de la forêt, puisque ce colibri n'en n'est pas un comme les autres. En effet, il est grand, pour ne pas dire géant, mais ce n'est pas tout, Monsieur Colibri adore les livres, cuisiner de la confiture aux fleurs des bois, et rencontrer de nouveaux amis.

Bien qu'occupé à découvrir son environnement, ce sympathique volatile ne perd pas son objectif de vue: apprendre à voler. Parions qu'il réussira, mais je ne vous dévoile pas de quelle façon il y parviendra.

Ce petit livre laisse beaucoup de place à l'illustration, mais n'en demeure pas moins une histoire complète à la structure narrative bien ficelée. Les jeunes lecteurs sauront être mis au défi tout en se laissant bercer par cet univers tendre, doux et vif, tout à la fois.



1 Commentaires

Il arrive souvent que mes lectures au hasard tissent des liens entre elles, je l’ai déjà dit. J’ai lu dernièrement  le deuxième tome du Mari de mon frère, un manga de Gengoroh Tagame et Le dernier qui sort éteint la lumière de Simon Boulerice qui présentent des pères formidables.

Le premier livre présente la petite Tana, élevée seule par Yaichi qui est un homme célibataire. Leur vie est bousculée par la venue au Japon de Mike, oncle canadien de la petite Tana qui est veuf du frère de Yaichi. Tana est curieuse et adore son oncle. Elle pose plein de question sur la relation amoureuse entre les deux hommes et elle est le prétexte pour expliciter différents concepts de la culture gay.  Le manga met aussi en scène les préjugés et appréhensions du père de Kana et du voisinage de cette famille.

mari de mon frere

Dans le premier tome je trouvait les inserts didactiques un peu lourds, dans le second ils me semblent plus intéressants: d’où vient le drapeau arc-en-ciel, quels sont les autres drapeaux des fiertés, que signifie l’expression “coming out”.

Mais je dois avouer que ce qui me séduit vraiment de cette série, c’est la représentation non-traditionnelle du rôle de parent. Yaichi s’occupe seul de sa fille. C’est la première fois que je lis un manga où on voit et valorise un homme viril qui s’acquitte des tâches ménagères et est, de plus, un excellent cuisinier. Son ex-femme étant “mariée à son travail”.

On échappe pas à un certain cliché “canadien” Mike a des allures de bucheron sympathique et est maître du macaroni au fromage (!) mais reste que j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

dernier qui sort

Dans Le dernier qui sort éteint la lumière, ce qui frappe est la tendresse qui règne dans cette famille. Arnold et Alia sont deux jumeaux qui vivent avec leur deux pères qui s’aiment. Pour fêter leur 13ième anniversaire, leurs deux pères décident d’écrire à leurs enfants 13 lettres qui dévoileront les débuts de leur amour et l’identité de leur père biologique. La réception de la dernière lettre est magnifique: “Nous ne disons rien. Nous nous serrons seulement. Les mots n’arriveraient pas à la cheville de tout ce qui est compris, de tout ce qui circule, de tout ce qui nous unit.” (p.191)

Ce qui est fantastique dans ce roman c’est qu’il présente un couple sain, beaucoup plus aimant que bien des familles représentées dans les romans pour adolescents. Tout en étant imparfaits: Julien et Édouard sont inspirants et comme dans bien des œuvres de Simon Boulerice sont plus réels que nature.

1 Commentaires

Coup de cœur pour deux bandes dessinées qui rendent bien le quotidien de jeunes, en petites tranches de vie foisonnantes.

 

Roller Girl  de Victoria Jamieson

9791032400517c

 

Depuis qu’elle a assisté à une compétition de roller derby,  Astrid rêve d’en faire elle aussi. Elle s’inscrit avec sa meilleure amie Charlotte à un stage d’été. Malheureusement son amie la lâche pour participer à un camp de danse classique avec son ennemie, Rachel.

Dans le même esprit de l’auteure très populaire, Raina Telgemeier, avec un petit côté punk en plus. Le trait un petit peu échevelé sied parfaitement à la vivacité de ce sport que vous voudrez absolument pratiquer après ce livre !

 

 

Les autres 1. par Iris

les_autres_grande

 

Jacques-Olivier, Jérémy, Charlie et Frank ne sont pas les plus populaires (ils se font même parfois enfermer dans leur casier) mais amitié qui les réunit est réelle.

Premier chum, acné, rentrée scolaire : des moments marquants de la vie adolescente sont abordés de manière très drôle. Le dessin caricatural est parfait pour ce type de courtes histoires qui ont été prépubliées dans Curium (le pendant ado des Débrouillards). Ce livre rappelle aussi la bande dessinée Retour au collège de Riad Sattouf en moins déprimant.

1 Commentaires

Revue (complètement subjective) des livres les plus demandés durant le Temps des Fêtes par Renardeau, deux ans :

(En ordre alphabétique)

 

Grande bouche

 

9791023506693c

 

Je ne suis pas ta maman

 

img1c1000-9782924332290

 

Le grand méchant loup et les trois petits cochons

 

9782211217101c

 

Mon vélo

 

9782211222532c

 

Toto veut la pomme

 

9782924332207c

 

 

(hors catégorie) Hé oui !

 

Paw Patrol, la Pat’ Patrouille -  Mon premier cherche et trouve

 

pat patrouille

 

Une Bonne Année 2017 et plein de lectures formidables à partager !