0 Commentaires

Par ces belles journées glaciales, c’est agréable de s’embarquer dans un long récit en bande dessinée, bien emmitouflés sous la couette. J’ai des propositions de voyages pour vous.

Le premier est une quête fantastique, inspirée de la mythologie finlandaise. Un rêve de renard de Minna Sunberg. C’est un webcomic publié entre 2011 et 2013. Il est possible de le lire en ligne en anglais ici, mais c’est tellement plus agréable de tenir un livre entre les mains. (surtout lorsqu’il est aussi beau!)

CouvReveRenard-710x1024

Dans cette histoire, Bébé-renard fait gaffe par dessus gaffe. Afin d’échapper au courroux des autres animaux, il enferme les habitants d’un village dans une bulle magique.

L’on suit alors le jeune Hannu Vitanen et son chien Ville qui se soumettent à des épreuves afin de réussir à sortir de cette bulle.

Le récit initiatique est un peu répétitif puisque Hannu doit remettre une amulette à tous les chefs de groupe de son village. Son chien se transforme au début de chaque chapitre en un nouvel animal et il doivent combattre une créature fantastique (poisson géant, élan ou corbeaux malfaisants). Mais c’est surtout un prétexte pour découvrir un univers mythologique qui m’était inconnu.

Les illustrations sont dynamiques et rendent bien l’adrénaline des combats spectaculaires dans un décor hivernal magnifique.


La seconde bande dessinée fantastique qui a retenu mon attention est Le serment des lampionsde Ryan Andrews. On apprend en quatrième de couverture que cet auteur américain est bien établi maintenant au Japon et à plusieurs reprises ce récit m’a fait pensé au Voyage de Chihiro, tant par le type de quête que par la présence de certains personnages.

Le-Serment-des-lampions

L’idée de départ est qu’un groupe de jeunes partent chaque année à vélo la nuit pour suivre des lampions qu’ils jettent allumés à la rivière. Selon la légende les lampions s’envolent pour créer les étoiles de la Voie lactée.


Seul Nathaniel et Ben tiendront leur promesse de ne jamais faire demi-tour et de ne pas regarder en arrière, ce qui leur donnera l’occasion de se dépasser et de donner un souffle à leur amitié bancale. Ils rencontrerons aussi Madame Majestic et son laboratoire ainsi qu’un grand ours blanc pêcheur d’étoiles. Ces personnages les aideront ou pas, selon leur propre intérêt.


Le dessin feutré de cette bande dessinée, ne cède en rien à l’action et rend vivants de formidable lieux mystérieux comme une forêt sauvage, une mer en colère ou le terrarium de la sorcière. Les couleurs traitées souvent en bichromie, nous plongent avec délicatesse dans les sentiments et dans l’ambiance de l’aventure.


Et terminer cette proposition au voyage, un dernier récit pour les adultes, qui marie réalisme autobiographique et fantastique, Bus de nuit de Zuo Ma.

L’autobus de nuit est une occasion de plonger dans ses souvenirs et peurs tout en nous faisans découvrir des créatures vivant dans la forêt, à la lisère des villages et issues de la culture traditionnelle chinoise .

Bus-de-nuit_COUV-1-scaled


Espérons que le printemps tarde encore un peu pour nous laisser profiter de ces lectures qui demandent du temps.


Commenter