0 Commentaires

À l’heure où une compagnie à sourire fait des profits monstres, je crois qu’il est opportun de vous partager un de mes coups de cœur québécois de l’an dernier.

Neuro de François Gravel est un roman dont le narrateur s’appelle Louis. Ce récit c'est son projet pour comprendre les émotions. Louis a été vendu par ses parents à la Société (entreprise qui n’est jamais nommée).

Il a une intelligence particulière, un don qui lui permet de compter très rapidement, plus vite qu'un ordinateur, en voyant les chiffres en couleurs.

Louis est logé par la Société. Il y côtoie Nathan et les jumelles Chloé et Maude qui ont aussi des capacités de calcul phénoménales. Ensemble, ils forment le projet de s’évader.

Louis écrit sans ponctuation (sauf les points), dans un flot ininterrompu de mots. On n'a pas le choix de se laisser happer par ce récit qui semble se dérouler dans un monde pas très éloigné du nôtre.

Plus on en apprend sur cette Société plus elle paraît proche de certaines multinationales actuelles qui font fi du bien-être des leurs consommateurs. Un livre accessible et troublant, à mettre entre les mains des amateurs de dystopies.


neuro


Et si vous avez envie d’en connaître plus sur ce type d’entreprise, voici une bande dessinée qui pourrait vous plaire. Bonne lecture !


279-Paradis_fiscauxBD-C1_rvbBR

Commenter